jeudi 8 décembre 2011

Fondation Deus, Tome 1

Le Veilleur

Voilà un livre sur lequel j'étais tombée par hasard lors de déambulations livradditesques.... j'avais noté son titre sur la liste des "Si je trouve, je prends". J'ai été plutôt surprise quand j'ai appris que l'auteur (et le livre) étaient présents au salon du livre de Colmar (les 26-27 novembre dernier). Ce qui fait, que forcément, j'ai fais une halte au stand.
Halte très sympathique, avec un auteur disponible et souriant ! Si vous voulez en savoir plus sur la pauvre heure que j'ai passé dans cet antre de la tentation, faites un tour ici.
Bref, je suis donc rentrée avec un livre, une dédicace, une adresse mail, l'adresse d'un blog et un bon souvenir (oui, j'ai été gâtée... mais vous n'aviez qu'à y aller !!). Néanmoins, j'ai attendu début décembre pour entamer ma lecture.

°°° L'auteur °°°

Bien que fort sympathique, on ne sait pas grand chose sur Pierre Arnaud Francioso. Hé non.... bon, j'ai fini par dénicher une biographie :

Une chose est sûre sur l’auteur : Pierre-Arnaud Francioso est un mutant. Il est né – d’après ce qu’on lui a rapporté – en 1987, et possède depuis son plus jeune âge une passion pour les loisirs créatifs. Il privilégia rapidement un art pour développer son pouvoir : l’écriture, qui lui permet de créer d’autres mondes et de les partager, d’y emprisonner ses lecteurs. 

Le Veilleur est son premier roman ; il marque le début d’une série de livres fantastiques, portant le nom de Fondation Deus. Le deuxième tome, Sans limite, a été présenté pour la première fois début novembre 2010.

°°° L'histoire °°°

Eloi est visite un aquarium avec sa famille. Tout d'un coup, il est seul et un inconnu habillé tout en blanc prononce une et une seule phrase : "Félicitations. Vous êtes un mutant".
Eloi se réveillera dans une pièce toute blanche en compagnie d'une cinquantaine d'autres enfants âgés de 6 à 15 ans, venus du monde entier. Aucun d'eux, ne sait comment. Tous sont des mutants.
Sous l'égide de sombres et mystérieux professeurs, ils seront amenés à travailler leurs dons. Mais seuls les plus forts d'entre eux en sortiront indemnes.
Êtes-vous prêt à franchir les portes de la Fondation Deus ? Êtes-vous prêt à affronter ce qui se cachent dans ses murs ?

°°° Un extrait, une mise en bouche °°°

Eloi s'arrêta. Il avait la nette impression que quelqu'un l'observait. Alors qu'il était seul... Tout tremblant, il se retourna brusquement. Et sursauta. Un homme chauve, vêtu de blanc, lui faisait face, le fixant droit dans les yeux. Il se tenait debout, sans bouger, sous la lumière frémissante du néon.
Surmontant sa peur, Eloi demanda :
- Qu... qui êtes-vous ?
L'homme ne répondit pas, mais dit simplement, avec un sourire sans chaleur :
Féliciations. Vous êtes un mutant.

°°° Mon Opinion °°°

Malgré un début un peu difficile, je me suis assez rapidement plongée dans l'histoire et dans la Fondation Deus. (Bon, si j'écris Deux à la place de Deus, ne vous étonnez pas.... mon doigt se dirige tout seul vers le "x" à la place du "s"....).

Je m'explique. Concernant l'histoire, au départ j'avais une sensation de "déjà vu". Oui, vous mettez une cinquantaine d'adolescents dans une structure "scolaire" éloignée de tout pour leur permettre de développer leur don, leur pouvoir (qui pour le moment ne se sont pas encore manifestés). Puis, vous les regroupez par type de dons (feu, météolorogiques, divers, glace....) sous la houlette d'un professeur. Et vous secouez le tout avec des promesses de mort imminente
Pour moi, c'était un mélange entre Harry Potter et Xmen. Eh oui, il faut dire que Potter fait beaucoup de ravages : une fois qu'on l'a lu, on compare inconsciemment nos autres lectures à cette série. Et moi qui suis une fana de Xmen... pas trop le choix, on me parle de mutants : j'associe l'un et l'autre.
Ce qui fait que ce n'est pas facile de taper dans l'originalité en choisissant ces deux thèmes. Et pourtant.... Et pourtant c'est bien une histoire tout à fait surprenante qui m'a été servie !

En effet, on est plongé dans la Fondation, avec tous ses secrets, tous ses mystères qui nous sont peu à peu dévoilés...et encore, une fois qu'on l'a quittée il nous reste pleins de questions, pleins d'incertitudes. Il faut dire que la Fondation, le bâtiment en lui-même est un personnage à part entière. Elle semble animée d'une volontée propre. Ses murs cachent d'horribles secrets.
Secrets que les professeurs ne sont pas pressés de révéler à leurs élèves... Ils ont plutôt tendances à les étouffer, à tenter des explications qui peuvent sembler correctes mais qui sont assez bancales.
On termine le livre en ayant plus de questions à propos de la Fondation qu'avant de l'avoir entamé. Je ne vous en dirais pas plus.

Autrement, il y a foule de personnages. Du coup, je suis un peu mi-figue mi raisin (50/50 pour ceux et celles qui ne connaissent pas cette expression.... il semblerait que vous soyez nombreux !).
Oui, parce qu'on sent qu'il y a une richesse à ce niveau là. Mais ils sont trop peu détaillés à mon goût. En effet, pour certains professeurs on les rencontre le premier jour et ensuite on n'en entend plus parler,  à croire qu'ils ont disparus. D'un autre côté, on a certains personnages qui sont assez développés et qui sont assez attachants. Sans parler du personnage principal, Eloi. Là, on ne peut que s'attacher et se questionner à propos de la Fondation. Parce qu'il est peut être un des seul élèves à en savoir autant sur cette école... et à s'inquiéter !

Ce qui est aussi très intéressant, c'est la diversité des pouvoirs qui sont présents dans cette école : entre ceux qu'on pourrait de "classiques" car présents dans presque toutes les histoires du genre, et d'autres qui sont bien plus singuliers. La façon dont ils sont exploités est elle aussi originale.
Autre point qui m'a plu, ce sont les noms des personnages. On nous dit souvent que l'habit ne fait pas le moine, néanmoins ici, les noms reflètent le caractère ou le don des gens : Fira, Patience, Eole, Leroc, Solen, Vulcain....

Enfin bon.. pas besoin de m'attarder plus longuement : à part une entrée en matière avec une sensation de "déjà-vu", l'histoire et les personnages sont originaux et l'intrigue est menée de telle façon qu'on en redemande. Oui, parce que je me mords les doigts de ne pas avoir pris le second tome en même temps... ni même d'en avoir lu le résumé. Parce que maintenant je veux connaître la suite !!!

°°° Informations sur le livre °°°

Editions : Airvey
Collection : Fantasti'kid
Série : Fondation Deus
Nombre de pages : 291
Date de sortie : 2009
Prix : 12€

°°° Mot de l'auteur °°°


J'ai eu le plaisir de rencontrer l'auteur au salon du livre de Colmar (ce qui est déjà formidable), mais après avoir publié cette chronique, il m'a envoyé un mot via le forum Livraddict :


"Salut,

ces derniers jours je surveillais fébrilement ta progression sur le Veilleur, me demandant si tu allais aimer ou pas... Et, finalement, voici la chronique !

Je suis content que le livre t'ait plu, et encore plus content que tu n'aies pas fait que des remarques positives. Tu as remarqué les mêmes points faibles que je me connaissais (psychologie de certains personnages secondaires) ; par contre, sur le fait que certains personnages apparaissent au début, puis ne sont plus présents par la suite, c'était voulu : les professeurs comme Eole ou Leroc sont toujours là, mais il ne sont pas importants dans la vie d'Eloi. Je ne voulais juste pas me limiter à ne présenter que les personnages indispensables à l'intrigue."


°° Challenge °°°


Le Veilleur est ma 16° lecture dans le cadre du challenge "Jeunesse/Young Adult" organisé par Mutinelle.

4 commentaires:

  1. L'auteur le propose en Livre Voyageur!! Vu ta critique, je me suis proposée pour l'héberger quelques temps, j'espère que l'auteur acceptera!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de voir ce que tu en penses !!! =)

      Supprimer
  2. Je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire mais ça fait un moment que j'en ai envie. Une de mes amies à l'IUT connaissait bien l'auteur (je crois bien qu'elle l'avait même aidé pour la correction du roman) et qui m'en avait parlé. Et ton avis me donne encore plus envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé ce premier tome ! Et l'auteur est vraiment très sympa. J'ai eu l'occasion de le rencontrer lors d'un salon l'année dernière, mais il est également très disponible par e-mail ou sur des forums (comme LA !). En tout cas, si tu as l'occasion, n'hésite pas à y mettre ton nez ^^

      Supprimer

Merci pour ce commentaire !! C'est grâce à vous que ce blog continue de vivre !
Trop de spams tuent les commentaires..... Je suis obligée de remettre la vérification des mots pour éviter d'avoir des spam à gogo ! Désolée pour vous !