vendredi 30 mars 2012

Instinct, Tome 3

Instinct 3

Près de 4 mois se sont écoulés depuis la lecture du tome 2, mais l'histoire de Tim, Flora et Shariff, trois adolescents capable de se transformer en animaux, était encore fraîche dans mon esprit. 
Comme pour le tome précédent, cet ouvrage m'a été offert par le service presse des éditions Nathan représentées par Samia que je remercie chaleureusement au passage !  

°°° L'auteur °°°

Après avoir été diplômé de sciences politiques à Paris, Vincent Villeminot suit le Centre de Formation des Journaliste. Ses études terminées, il part au Caire où il participe à la création d'une université d'enseignement du journalisme français. En 1996, il revient à Paris. Son premier livre "Anatole n'aime pas l'école" parait en 2002 aux éditions Fleurus. Il signe près d'une quinzaine d'ouvrages destinés aux enfants et aux adolescents alliant humour, pédagogie et sensibilité.
Sans cesse questionné par les nombreuses expérimentations proposées par l'écriture, Vincent Villeminot ne se refuse aucune expérience littéraire, du récit pour adolescent au roman de fantasy en passant par le thriller.

°°° L'histoire °°°

Missoula, États-Unis.
Cinq mois après le tragique dénouement de Lausanne, les "enfants de McIntyre" se sont réfugiés dans la maison de Tim. Ils sont recherchés par la police et tentent de retrouver la paix dans la clandestinité. Pourtant, il va falloir retourner en Europe car des faits étranges se produisent dans les Alpes françaises : une meute d'animaux sauvages chasse des humains. Paul Hugo et ses fidèles auraient-ils mis leur philosophie en actes ? Iraient-ils jusqu'à laisser libre cours à leur instinct animal... pour tuer ?
 Une dernière fois, le grizzly, le samouraï et Catwoman se lancent dans la guerre...

°°° Un extrait, une mise en bouche °°°

Qu'es-tu venu chercher, Bleeding-Bear ? Est-ce la sagesse, ou l'oubli ?
Tim se retourna. Un très vieil homme le regardait, l'air curieux. Il avait le visage d'une tortue très ancienne, la silhouette étrangement voûtée d'un castor gigantesque sous la couverture de laine brute qui dissimulait ses membres. Il portait un chapeau orné de colifichets et de dents, qui dissimulait presque ses yeux blancs. Un aveugle.
- comment m'as-tu appelé, homme-sage ?
- Bleeding-Bear. Tu es le frère de celui qui est venu me voir il y a quarante lunes, et qui est mort. Il portait le signe du corbeau. Tu as celui de l'ours.
- Co... Comment peux-tu le savoir ? 

 
°°° Mon opinion °°°

Bon... C'est la fin. Ce roman marque véritablement la fin de cette trilogie. Malgré les mois qui se sont écoulés depuis la lecture du précédent tome, j'ai rapidement remis les personnages dans leur contexte : qui fait parti du camp de Bahlam et Paul Hugo, qui s'oppose à eux, qui a décidé de rester neutre et de fuir ce combat etc.... Encore une fois, le premier tome a bien posé les bases, nous évitant ainsi d'incessantes explications quant au phénomène de métamorphose. Ce qui évite d'alourdir le récit et de ralentir le rythme de l'action. Pour moi, c'est un point positif. 

Néanmoins, j'ai trouvé ce dernier moins haletant que le tome précédent. J'ai le souvenir d'un roman qui ne nous laissait pas souffler une minute, les personnages étant toujours en mouvement, en train de planifier leurs actions futures ou de mettre leurs projets à exécution. Or, dans ce tome-ci, il y a beaucoup de longueurs : Tim rentre chez lui, accompagnée de Flora & Shariff. Il va donc devoir régler des affaires concernant son héritage, mais aussi répondre aux interrogations du FBI. En parallèle, il cherche encore et toujours la vérité sur ce qui s'est passé le soir où toute sa famille est décédée. Bon, là, ça bouge un peu... Mais pas trop. Et ça ne fait pas trop partie de l'intrigue principale. Du coup, moi j'attendais patiemment qu'elle se mette en place.  Et elle arrive peu de temps après. Mais bon.... Elle n'est pas aussi poussée que celle du tome 2, il y a moins de suspense. Je pense que c'est dû au fait qu'on connait tous les méchants, et qu'on sait plus ou moins ce qui va se passer. Enfin, pour ma part, il n'y a pas beaucoup d'événements qui m'ont surprise. Du coup, je l'ai lu, mais pas avec autant de plaisir que les deux tomes précédents. 

Au niveau de l'écriture, on a, à nouveau le livre qui est découpé en plusieurs parties. Une fois encore, il faut attendre d'avoir terminée la partie pour que son titre fasse écho ! C'est quelque chose que j'aime bien : je trouve une bonne partie de ce qui va se passer, mais il y a quelques détails qui viennent un peu chambouler mes prévisions et par la suite je peux me dire : "Mais c'était donc évident !!!". 
Comme pour le tome précédent, on suit Tim, Flora et Shariff, mais quelques chapitres sont consacrés à un autre personnage. Cette fois, c'est Ines, une louve du camp de Paul Hugo qui est mise à l'honneur. Ce changement de point de vue, nous permet de voir ce qui se passe dans le camp "ennemi" au travers des yeux d'un de ses membres. Et c'est tout simplement génial !! 
Par contre, d'autres chapitres sont conçus plutôt comme des monologues du homard. Et là, j'avoue que je les ai lu plus ou moins en diagonale. Ce sont des chapitres qui ont, pour moi, alourdit l'histoire. Ils n'apportent pas grand chose à part nous dire que Sharriff est complètement anéanti par la mort de son père et qu'il n'est plus le même. C'est la complainte du homard. Je pense que ces chapitres ont beaucoup touchés certains lecteurs qui s'étaient pris d'affection pour le samouraï. Mais pour ma part, je n'avais que très peu d'empathie pour lui, ce qui fait que ces chapitres ne m'ont pas touchée, au contraire... ils m'ont plutôt dérangée dans ma lecture (eh si... c'est possible !!).
Bref, par rapport aux précédents tomes, le rythme est plus lent et il y a moins d'actions et de suspense. 

Pour les personnages, ma préférence va, encore et toujours, à Tim. Il donne un peu moins dans le mélo que dans le tome précédent et il prend réellement les rennes de l'équipe. Il est à la limite de l'autoritarisme de temps en temps ! Mais, il me semble réel. Ses réactions sont adaptées à la situation sans qu'on se dise "ça, c'est possible que dans les histoires !".
Quant à Flora, elle a un peu perdu de sa fougue. Elle qui prenait des décisions dans le précédent tome, elle commence ce tome ci en étant un peu plus apathique. Elle suit les décisions de Tim sans trop les discuter. Elle passe beaucoup de temps à s'inquiéter pour Shariff. Heureusement, dans la deuxième moitié, elle se réveille et prend certaines choses en mains !
Pour Shariff, je reste sur mes positions. C'est un personnage qui ne m'a pas du tout plu. Qui ne cadre pas avec la réalité. Je ne sais pas pourquoi je n'accroche pas trop. C'est comme ça !

En conclusion, ce tome m'a  moins plus que le précédent, néanmoins il conclu bien la série. L'intrigue me semble moins poussée que celle du tome précédent mais elle nous permet de bien terminer l'histoire. Et c'est quelque chose d'important à mes yeux. Les personnages sont cohérents du début à la fin. 
En gros, Instinct reste une trilogie que je vous recommande, même si ce n'est pas un de mes coup de cœur ! Elle vous permettra de passer un agréable moment de lecture.

°°° Informations sur le livre °°°

Editions : Nathan Jeunesse
Collection : Blast
Série : Instinct
Nombre de page : 343
Date de sortie : mars 2012
Prix : 15,90€

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour ce commentaire !! C'est grâce à vous que ce blog continue de vivre !
Trop de spams tuent les commentaires..... Je suis obligée de remettre la vérification des mots pour éviter d'avoir des spam à gogo ! Désolée pour vous !