vendredi 17 février 2012

Alcatraz, Tome 1

Alcatraz contre les infâmes bibliothécaires

°°° L'auteur °°°

Brandon Sanderson est né en décembre 1975 dans le Nebraska. C'est vers l'âge de 12-13 ans, quand un professeur lui donne Dragonsbane de Barbara Hambly qu'il découvre réellement la fantasy et que sa soif de livres s'éveille. Ce sont des auteurs comme David Eddings, Melanie Rawn, Robert Jordan, Anne McCaffrey et Orson Scott Card qui lui donnent par la suite l'envie d'écrire.
Après Elantris, il enchaîne l'écriture de la trilogie Fils-des-Brumes (Mistborn) et une série de romans jeunesse intitulée Alcatraz. C'est quand TOR books le choisit fin 2007 pour reprendre la fin de la série La Roue du Temps (Wheel of Time) de Robert Jordan après le décès de ce dernier, qu'il se fait réellement connaître.

°°° L'histoire °°°

Je m'appelle Alcatraz. J'ai treize ans, je suis orphelin et je ne suis pas un gentil.
Laissez-moi vous dire une bonne chose : si un vieux bonhomme à la santé mentale douteuse débarque chez vous sous prétexte qu'il est votre grand-père et que vous devez l'accompagner dans une espèce de quête mystique... refusez sans hésiter.
Je fus obligé d'enfreindre cette règle ; c'était un cas de force majeure. Mais croyez-moi, c'est à ce moment-là que mon destin bascula, direction sacrifices, dinosaures, magie noire et infâmes bibliothécaires.

°°° Un extrait, une mise en bouche °°°

Ça y est ? Je vous énerve ?
Parfait. Depuis le début je me démène (je vous expliquerai peut-être pourquoi plus tard) pour vous embêter. Une de mes techniques préférées, c'est de finir un chapitre au beau milieu d'une scène palpitante. Ce genre de chose vous oblige à continuer votre lecture.

Certains supposent que les écrivains écrivent parce qu'il ont une imagination débordante et qu'ils veulent partager leurs visions. D'autres pensent qu'un auteur exerce ce métier parce qu'il a la tête pleine d'histoires qu'il doit raconter dans un élan de propondité créative.
Les uns et les autres ont tort. Nous autres écrivains produisons des ouvrages pour une seule et unique raison : parce que nosu aimons torturer nos lecteurs.
Bon, la torture physique est généralement vue d'un mauvais oeil dans les sociétés civilisés. Heureusement, la communcauté des gens de lettres a mis au point une méthode bien plus puissante et bien plus satisfaisante pour tourmenter autrui : nous écrivons des histoires, ce qui nous permet de causer tout un tas de misères à notre public de façon parfaitement public, méchants que nous sommes.
Prenez par exemple le mot que j'ai employé plus haut : "propondité", il n'existe pas ; je l'ai inventé. Pourquoi ? Parce que l'idée de milliers de naïfs cherchant pour rien dans leur dictionnaire m'amusait.

°°° Mon opinion °°°

Avis à toi qui passe sur ce blog ! Sache que les bibliothécaires ne sont pas ceux qu'ils semblent être ! Non ! Ils nous dissimulent des informations !
Vous croyez que les dinosaures sont éteints ? FAUX !
Vous croyez qu'il y a 6 continents ? FAUX !
Vous ne croyez pas à la magie ? Elle EXISTE !
Ce livre, qui parait anodin, là sur son rayon Fantasy Jeunesse, est tout simplement les mémoires d'Alcatraz Smerdy !
Qui donc ?

C'est vrai qu'ici, au Chutland, son nom ne nous est pas famillier, pas comme dans les Royaumes Libres.  Le Chutland regroupe les pays qui sont sous le joug des Bibliothécaires (USA, France, Grande-Bretagne, Canada etc...). Ce sont eux qui contrôlent notre accès à l'information et qui depuis des années siècles nous font croire des choses absurdes : que la magie n'existe pas, que les ascenseurs sont plus évolués qu'une volée de marche, que les bazooka et autres armes à feu sont modernes au contraire des épées ! Sottises que tout cela !
Et c'est ce qu'Alcatraz va découvrir le lendemain de ces 13 ans ! Lui qui a grandit dans différentes famille d'accueil (27 au total) et qui est considéré comme une véritable catastrophe : il casse tout ce qu'il touche !! Il ouvre une porte, la poignée lui reste en main; il veut se faire chauffer des pâtes, il met le feu à la cuisine... et ce n'est qu'un échantillon ! Bref, Alcatraz n'est pas franchement le genre de gamin qu'on souhaite avoir chez soi.
Du coup, il est plutôt étonné lorsqu'un vieux monsieur apparement zinzin débarque le lendemain de ses 13 ans pour lui annoncer qu'il est son grand-père et qu'il doit l'accompagner afin de réccupérer son héritage. Première réaction : tout refuser en bloc et mettre le papi dehors. Mais dites moi, si après ça, un homme tente de vous tuer, vous faites quoi ?
Al, lui, a suivi ce vieux monsieur un peu zinzin aux lunettes bizarres... et il nous entraine à sa suite !

Ainsi, on va découvrir avec Alcatraz, que les membres de la famille Smerdy ont tous un Talent. Différents et bizarres au premier abord, on se rend vite compte l'utilité de Savoir Trébucher, d'Arriver en Retard ou de Raconter du Charabia... sans parler de Casser des Choses ! Ces Talents permettent aux Smerdy de lutter contre les Bibliothécaires et de protéger les Royaumes Libres.

Là sur le coup, ça doit vous paraître un peu déjanté non ? Mais ce n'est pas terminé ! parce que, la magie existe bien ! Après tout, Papi Smerdy a une voiture qui se conduit toute seule et qui n'a pas besoin de carburant ! Et elle se trouve une place de parking toute seule (ça, c'est de la vraie magie !).
Il y a des Sables spéciaux qui peuvent être fondus afin de fabriquer des Verres. Verres qui peuvent être offensifs ou défensifs... Il y a les Verres Traqueurs (qui vous permettent de suivre les empreintes de pas), des Verres Boutefeu (un rayon laser est émis lorsqu'on les active), des Verres de Combats.... etc...
D'ailleurs c'est pour récupérer des Sables (les Sables de Rashid) que Papi Smerdy et Alcatraz vont pénétrer dans la bibliothèque centrale. Pas tous seuls non.. Ils seront accompagnés de Sing et Quentin (2 cousins d'Al) et de Bastille, une Crystalliote (si vous voulez savoir ce que c'est, lisez le livre !!).
Après tout, ces Sables sont le cadeaux d'anniversaire du père d'Alcatraz, il est donc normal que celui-ci reprenne son héritage.

Et maintenant, vous pouvez vous dire que c'est un peu déjanté ! Mais ça l'est encore plus dans la façon dont l'histoire nous ait narrée ! Il faut dire qu'Alcatraz prend un malin plaisir à nous faire tourner en bourrique. Les extraits que je vous ai mis plus haut ont effectivement le don de nous agacer, nous pauvres lecteurs qui voulons à tout prix connaitre la suite, et en même temps de nous faire sourire : il est rare qu'un auteur rie à nos dépends. Et puis, il y a parfois du vrai : quand l'auteur vous dit que, grâce à ses stratagèmes, vous êtes encore en train de lire alors que l'heure du couvre-feu est largement dépassée et qu'il est presque 2h du matin, vous ne pouvez qu'hocher la tête, sourire et poursuivre votre lecture non ?
Donc, non seulement la façon d'écrire est complètement hors norme, mais les personnages le sont aussi. Entre la jeune fille qui est garde du corps pour mettre ses beignes à tout ce qui bouge, le vieux papi fier d'être toujours en retard et les dinosaures en costumes trois pièces, on a de quoi s'étonner !
Et puis, l'histoire est très originale ! Les bibliothécaires en secte de méchants voulant contrôler le monde.... Je pense à ceux que je connais, et ça me fait bien sourire !!

Bref, c'est un ouvrage que je vous recommande fortement, parce qu'il est réellement prenant, facile à lire et très original ! Et bien qu'Alcatraz nous répète à tort et à travers qu'il n'est pas un type sympa, nosu on finit par bien l'apprécier et à vouloir lire la suite de ses mémoires !!!

°°° Informations sur le livre °°°

Editeur : Fleurus
Collection : Mango Jeunesse
Série : Alcatraz
Nombre de pages : 301
Date de sortie : février 2010
Prix : 15€

°°° Challenges °°°



Et une lecture de plus pour les challenge "Littérature Jeunesse/Young Adult" et "PAL à zéro"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour ce commentaire !! C'est grâce à vous que ce blog continue de vivre !
Trop de spams tuent les commentaires..... Je suis obligée de remettre la vérification des mots pour éviter d'avoir des spam à gogo ! Désolée pour vous !