mercredi 28 septembre 2011

Les Enfants de la Lune

Pour ce livre, c'est l'association entre le titre et la couverture qui m'a décidée : pourquoi des dinosaures, un manoir, des enfants et la Lune ????

°°° L'auteur °°°

Fabrice Colin a écrit plusieurs ouvrages pour la littérature de jeunesse. Et certains d'entre eux ont été récompensés par plusieurs prix. Il explore toutes les facettes de la fantasy : contes de fées, fantasy sombres aux accents shakespiriens ou carrément burlesques !
Mais il ne se cantonne pas seulement à la fantasy ! littérature générale, roman terreur ou science-fiction jeunesse sont présents dans son palmarès !

°°° L'histoire °°°

Paris, 23 décembre 1942. Adrien, qui vit avec sa grand-mère paralysée, intercepte un message déstiné à son grand-père... mort il y a plus de 10 ans.
Il est signé "Leydamoon, du peuple Annwyn". Ce dernier implore l'aide du grand-père d'Adrien. Même si Adrien ne sait rien des Annwyns, il décide de se lancer dans l'aventure. Il va les aider à regagner leur monde. Ils devront se montrer prudent : les dangereux Siths, créatures fourbes associées aux nazis, sont à leur poursuite.
Il ne reste plus qu'un seul passage... Adrien arrivera-t-il à sauver les enfants de la Lune ?

°°° Un extrait, une mise en bouche °°°


Toc toc !
Je jetai un coup d'oeil à la pendule de la cuisine. Dix heure. Nous ne recevions jamais de visite à l'improviste. Ce devait être le courrier.
- J'y vais, dis-je en me dirigeant vers l'entrée.
Effectivement une enveloppe avait été glissée sous la porte. Ce n'était pas une enveloppe comme les autres : je m'en rendis compte avant même de m'en saisir. Lentement, je me baissai pour prendre le petit rectangle de papier vert entre mes doigts. Je tressaillis. LE contact était doux, presque végétal. Le papuer était silloné de minces vergétures plus foncées, comme un fragment d'écorce. Pas de timbre, mais l'enveloppe était cachetée. Monsieur Joseph Berthelot. Une écriture déliée, assez élégante.
- Qu'est ce que c'est ? cria ma grand-mère dans la cuisine.
- Rien, mémé. C'est drôle, il n'y a rien du tout. Tu veux que j'aille voir avec madame Reynaud ? demandai-je, pris d'une inspiration subite. Je vais y aller.
- Ce n'est pas la peine, répondit-elle.
Trop tard, jétais déjà sur le palier.
Cinq étages jusque chez la concierge, c'était plus qu'il ne m'en fallait pour ouvrir la lettre. Il serait bien temps, ensuite, d'inventer un mensonge si le message se révelait important. Fébrilement, mes doigts déchirèrent la mince enveloppe et en sortirent une léère feuille de papier marbré, où courait la même écriture que sur le dessus.
Je m'arrêtai un instant pour lire.
Monsieur Berthelot,
Aux temps maudits de l'Exode, vous avez aidés les nôtres. Une fois encore, et sur les recommandations de notre reine, nous faisons appel à vous. Les passages se sont refermés et notre peuple s'éteint lentement. Nous souhaitons simplement rentrer chez nous. Vous seul, désormais, pouvez nous y aider. Retrouvez-nous cette nuit à une heure près du lac, à l'ombre du temple romain?
Je reste, en l'attente, votre éternel
Leydamoon, du peuple Anwyn

Bon sang de bois, qu'est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ?

°°° Mon opinion °°°

Littérature de jeunesse..; d'accord, mais avant tout c'est de la fantasy urbaine ! L'auteur nous plonge dans le Paris de 1942, sous l'occupation.
On a droit à des descriptions sur la vie des personnes à cette époque. Bien que le livre soit adressé à des enfants, il n'y a pas de censure. Adrien nous livre son quotidien, tel qu'il est. Pas de chichi.
Et on découvre avec lui ce mystère, cette lettre. Qui sont les Anwyns ? Que veulent-ils ?

On passe donc de l'aventure urbaine à un monde fantastique à la fois merveilleux et triste. L'histoire des Anwyns est pleine de poésie, mais c'est surtout la fin. Ce roman est une fin d'histoire. Même si ce n'est pas le cas pour Adrien, ces événements marquerons la fin de son enfance, la fin de la vie qu'il connaissait jusqu'à présent, de la présence des enfants de la Lune sur Terre.

C'est aussi une façon de présenter les mouvements de résistance à travers les yeux d'un enfant. Ce n'est pas un livre anodin, une histoire en l'air qu'on oublie une fois la dernière page tournée. Non c'est une hsitoire qui vous prend aux tripes, qui vous plonge au coeur de la tension qui regnait sous l'Occupation. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'on est en plein dans l'horreur, mais l'ambiance n'est pas légère... Au contraire, on est mal à l'aise du fait de la présence constante des nazis et des Siths. Néanmoins, quelques instants privilégiés sont volés et on les savoure !

En bref, un très beau roman sur les résistances pendant l'Occupation. Plein de poésie, de justesse mais aussi de tristesse.

°°° Informations sur le live °°°

Editions : Mango Jeunesse
Collections : Autres Mondes
Nombre de pages : 229
Date de publication : 2001
Prix : 9€

°°° Challenges °°°

Catégorie Enfant pour "En Famille" : je suis donc à 3/9 !


et un livre jeunesse de plus pour le Challenge Littérature Jeunesse/Young Adult : je suis à 2/20 !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour ce commentaire !! C'est grâce à vous que ce blog continue de vivre !
Trop de spams tuent les commentaires..... Je suis obligée de remettre la vérification des mots pour éviter d'avoir des spam à gogo ! Désolée pour vous !